Difficile d’adorer les lundis. Pourtant, il suffit de quelques petites astuces pour démarrer sa semaine de boulot dans la joie et la bonne humeur. Des petits secrets qui feront la différence pour vous faire vivre un lundi au soleil.

Goo Morning

Désolé d’enfoncer les portes ouvertes mais comment mieux débuter un lundi qu’en se sentant en forme ? La base. Ce matin, reposé par un weekend de qualité, on a une pêche plutôt sympathique et inhabituelle. N’en déplaise à cette vilaine météo. Ce bien être intérieur donne des ailes. On choisit des fringues qu’on aime, on se sent beau et bien dans sa peau. Une fois n’est pas coutume.

lundi

On prend le temps de faire un petit saut à la boulangerie pour acheter quelques croissants aux collègues qui feront forte impression. Par ce geste, on décroche à coup sûr des sourires des collègues qui sont au bout de leur vie, on passe pour un prince et en plus, ils se sentent obliger de renvoyer la pareille. Bim 3-0 ! En en guise de remerciement, certains te font la conversation en faisant semblant de s’intéresser à ta vie. « C’était bien le weekend ? » ou encore « comment ça va » ? Là, tu évites le piège « comme un lundi » sous peine d’annuler l’œuvre de charité « petit déj » et de le transformer en pulsion de violence à ton égard. C’est vrai quoi. Arrêter le « comme un lundi » pour toujours. Il n’y a rien de plus déprimant.

lundi 4

Les croissants ont diffusé une pointe de bonne humeur mais il faut commencer à bosser. Pour éviter la chute de morale, une petite pensée aux chômeurs. C’est pas sympa mais ça aide à relativiser et à digérer les petits tracas professionnels. On essaie ensuite de détecter si quelqu’un a passé son weekend chez le coiffeur ou si Jean-Mich porte un nouveau pull. On complimente même si le résultat n’est pas terrible. On évite scrupuleusement les réflexions qui démangent : « Cindy, t’as l’air fatiguée » ou « Véro, tu ne m’avais pas dit que tu étais enceinte… ».

tof

Ça y est c’est midi. Un déj avec les collègues s’impose. Pas idéal pour se déconnecter du boulot. Alors dès le repas terminé, on prétexte un coup de fil pour s’isoler. Un petit café et une clope rien qu’à soi pour se débrancher 5 min. Ces  quelques minutes ont suffi à nous rendre d’humeur farceuse. On profite alors que les collègues soient encore en train de discuter pour imaginer des petites blagues pourries du genre, mettre du scotch sous la souris des collègues ou changer leur fond d’écran avec des images graveleuses. On réserve une blague de choix au collègue qu’on a du mal à supporter. Sachant qu’il laisse sa boite mail ouverte pendant sa pause, un petit envoi de sa boite au boss devrait faire son effet. Oui, c’est méchant.

lundi 1

On attaque l’après-midi en se fixant des petits objectifs réalisables. Sans oublier de s’auto-féliciter et de se récompenser. Attendre les autres pour les compliments peut prendre beaucoup de temps. Du coup, quand j’ai fini ce power point, je m’achète cette paire de pompes sur le net. Voilà.

I can't wait for the weekend to begin

Enfin, on commence déjà à programmer des choses sympas pour le weekend et on y pense à chaque baisse de régime. L’histoire d’être convaincu que toute cette comédie vaut le coup et de rendre le lundi un peu sexy…