On pense pas forcément à Amiens pour se faire un petit week-end en amoureux. À part la cathédrale et le stade de la Licorne, je ne connaissais pas grand chose de cette ville. C’est en cherchant une destination pas trop loin de Lille que j’ai pensé à Amiens. En me renseignant un peu avant le départ, j’ai découvert qu’il y avait pas mal de trucs à faire à Amiens. Avec chance, j’y suis allée le week-end dernier où le grand soleil était au rendez-vous ! Accessible en train, en bus et en convoit’, la ville est à 1 heure 30 de Lille (voiture perso sans péage). Je vous propose une visite rapide de la petite Venise du Nord (oui, oui c’est le même surnom que Bruges). 

Le tourisme

La maison Jules Vernes

Déjà vu de l’extérieur, la bâtisse étonne. Une longue tourelle en brique surmontée d’arceaux en métal attire l’attention. L’intérieur de la maison est également impressionnante. On y découvre notamment des objets ayant appartenu à l’auteur, des affiches de cinéma et des anciennes éditions de ses romans. Certaines pièces restées à l’identique nous permettent d’imaginer dans quelle ambiance vivait ce Jules. Salle à manger avec cheminée immense, escalier en colimaçon, fumoir pour recevoir les amis artistes, pièce spécialement dédiée à la création… On se voit bien vivre dans cette maison de la fin du 19 ème !

🏠 2 rue Charles Dubois
💰 7.50 euros

La cathédrale

Symbole de la ville, la cathédrale est le plus grand édifice gothique de France. Construite dès 1220, elle a été classée au patrimoine mondiale de l’UNESCO en 1981. Passage obligatoire lorsqu’on se rend à Amiens, elle a été bombardée lors de la Première Guerre mondiale. Pour l’anecdote, un de ses carreaux est barré d’une croix rouge. Lorsque l’on se place dessus est qu’on lève les yeux au ciel, on aperçoit une tâche de plâtre dénotant avec la blancheur des autres pierres. C’est le chemin qu’a emprunté un obus et qui est venu se nicher dans le toit dans la cathédrale. Heureusement, il n’a jamais explosé. Par contre, je n’ai pas trouvé la croix au sol.

🏠 30 place Notre Dame (en même temps, on peut pas la louper)
💰 Gratos

Les hortillonnages

S’étendant sur 300 hectares d’anciens marais, les hortillonnages étaient en fait des champs utilisés pour la culture maraîchères. Aujourd’hui, seulement 25 hectares sont encore exploités pour cette activité. Prenant la forme de plusieurs petites îles entourées de voies d’eau, les hortillonnages se visitent en barque. Et oui ! On imaginait pas ça à Amiens ! J’avais super envie de faire la petite visite, mais comme c’était l’été indien tout le monde a eu la même idée. Il fallait attendre une heure minimum avant d’embarquer… J’ai abandonnée. Donc si vous voulez la faire quand le beau temps est au rendez-vous, allez-y un peu avant l’ouverture (13h00), sinon vous risquez de vous taper une énorme file d’attente.

🏠 54 boulevard de Beauville
💰 6 euros

La glande

Le quartier Saint Leu

Quartier bien vivant traversé par des canaux, Saint Leu est parfait pour manger et boire. Situé en face de la cathédrale, le quai Bélu est bondé de terrasses de restaurants. Rappelant de suite les vacances, il permet de se poser au bord de l’eau et de profiter de la vie. Des spécialités locales comme la ficelle picarde sont proposées. On trouve aussi des moules, du potjevleesch, de l’andouillette. Bref, on est pas dépaysé ! C’est aussi le long du quai Bélu qu’a élu domicile la salle de concert La Lune des Pirates. Plutôt insolite d’avoir ce genre d’endroit au milieu des restaus.

De l’autre côté de la rive, sur la place du Don on trouve des bars. Pas bêtes, les amiénois ont équipé les terrasses de parasols chauffants ! Une invention merveilleuse ! Durant ce petit séjour, on a passé la fin de soirée au Baobar. Une rhumerie sympathique avec musique assortie. Des boissons fruitées alcoolisées ou non pouvant plaire à tout le monde. Accompagnée de Jean Eude, comme à mon habitude, ce fut planteurs et ti punch. On a pas eu froid.

Les parcs

Quand il fait beau, il est très agréable de faire bronzette, de bouquiner, de manger un bon gros sandwich ou de dormir un peu au soleil. Dans la ville, il y a pas mal de petits espaces verts plutôt plaisants. Dans le centre, on trouve un mini parc moderne avec une fontaine ; le jardin des plantes pour allier balade et  nature ; pas loin des hortillonnages, le parc Saint Pierre avec un grand étang ; le parc de l’Évêché derrière la cathédrale. Bref, y’a de quoi faire pour squatter !

La bouffe

À Amiens, il y a pas mal de restaurants sympas. En plus de la cuisine tradi, on peut goûter de la poutine canadienne, des galettes bretonnes (Chez tante Jeanne par exemple) et des plats asiatiques. Il y a aussi la halle au frais où il y a différents stands : boulangerie, fromagerie, pâtisserie, boucherie, antipasti (un peu reuch aussi). Lors du périple, je me suis particulièrement régalée avec un bo bun végétarien de Chez Tung et une tarte au chocolat de Les coeurs de Marie. Toute mignonne, cette petite enseigne propose même des pâtisseries, un chocolat chaud et un chaï latte vegan. Voilà pour l’info.

Dans tous les cas, vous trouverez aisément de quoi satisfaire votre palet.

🏠 Chez Tung : 59 rue du Don

🏠 Les coeurs de Marie : 24 rue Dusevel

N’oubliez pas, les voyages forment la jeunesse (même les petits) !