Le pouvoir des femmes sur les hommes est particulièrement visible en soirée. « Les hommes proposent, la femme dispose » disaient les anciens. Timidité, incompréhension, sur-alcoolisation… les rapports hommes-femmes ont rarement été aussi complexes alors qu’a priori, nous recherchons tous la même chose. Si les hommes sont devenus des femmes comme les autres, pourquoi sont-ils toujours aussi cons en présence des dames ? Tentative d’explication.

Trouver du courage ailleurs que dans l’alcool

On ne ne sait pas par quelle magie mais les filles ont la capacité de rendre les mecs idiots en soirée. C’est vrai quoi, au bout de quelques verres, tes potes deviennent amoureux, affamés et obsédés par n’importe quelle présence féminine. On généralise un peu mais on a tous un ou deux potes qui ont cette tendance à se transformer en soirée, au milieu des filles. J’en connais même un qui pourrait tomber amoureux d’un chien avec une jupe au bout de trois verres.  Le même avec qui tu avais des discussions riches et profondes il y a encore quelques minutes, n’est plus capable d’aligner deux phrases sans te dire « elle est vraiment pas mal » ou « mate moi ce petit cul » !  Bon une fois ou deux, ça va. Mais le souci, c’est que le mec est comme pris dans une spirale inarrêtable et les commentaires de plus en plus graveleux. Le pire c’est que plus l’état du mec empire, moins il a de chance et plus il va être entreprenant. La désinhibition a ses limites. Il faut dire que beaucoup d’entre nous ont besoin d’une certaine dose de courage avant de se lancer, dose de courage qu’on transpose sur l’alcool. Les mecs confondent le courage et l’alcool, c’est comme ça. Enfin, les mecs dépourvus de courage… Les verres bus avant de prendre ses responsabilités sont comme la piste de lancement du courage.  Alors les filles, quand vous voyez un mec venir vous aborder dans un état lamentable, soyez flattées ! L’effet que vous lui avez procuré lui a demandé une bonne grosse dose de courage, qu’il a du trouver pendant quelques heures dans l’alcool ! On ne peut pas vraiment leur jeter la pierre.

Les femmes sont plus impressionnantes qu’impressionnables

Mettez- vous un peu à leur place. Vous êtes souvent jolies (et là aussi l’alcool joue en votre faveur). Cette base physique et sexy vous rend bizarrement inaccessible à ses yeux. « J’aimerais bien lui parler mais quoi lui dire ? ». Si on ajoute à cela la peur de vous déranger, d’être rejeté (amour propre), de ne pas être à la hauteur (ça c’est une connerie), on comprend mieux pourquoi les hommes attendent qu’il soit trop tard pour faire votre connaissance. Etyliquement parlant.  Il faut dire que sans cette fameuse dose de courage, il n’est pas donné à tout le monde d’être naturel et original. Ceux qui parviennent à le faire (et donc à vous séduire) sont en général ceux qui s’en foutent. Ou du moins ceux que vous ne faites ni trembler ni paniquer. Du coup, les hommes qui n’ont pas cette sérénité intérieure ou ce détachement  permettant d’être à l’aise lors d’une rencontre féminine arrivent plus ou moins rôtis ou se confondent en banalité. Et là c’est le drame.  « Salut comment tu t’appelles ? Tu fais quoi dans la vie ? » Bim bam boum ! Après ça, il ne peut rien se passer, c’est sûr ! Le mec vient de tuer toute potentiel magie entre la fille et lui. Il vient d’attaquer le C.V. Parce qu’il n’a pas su improviser, il s’est réfugié dans le paroxysme de la banalité. Suit une scène d’hypocrisie absolue. Il fait mine d’écouter tout en essayant de trouver des sujets pour rebondir sans savoir qu’il a déjà perdu la fille. Par politesse, elle répond brièvement (parce qu’elle est justement sortie pour laisser de côté le boulot) et fait semblant à son tour en lui retournant la question, sans écouter la réponse. Le problème, c’est que lui n’avait pas encore bu. Ce qui l’a rendu tristement banal.

Et maintenant, il ne lui reste qu’à passer le reste de sa soirée à picoler pour oublier ce moment de solitude à tout jamais…