img_0005

Quand on a entendu qu’il était possible de manger des pizzas et des gratins de pâtes à volonté, on s’est précipité au Soho Urban Food avec des grands yeux d’enfants. Et même si le nom ne nous inspirait rien de bien, on s’est comme bien fait plaisir.

Un terrain de jeu pour les gourmands

En poussant les portes du Soho urban food (on n’a toujours pas compris le rapport entre Soho et la restauration italienne, aidez-nous !), on découvre un lieu moderne, propre mais sans charme. Mais là pour le coup, le charme, on s’en passera. Parce qu’avec Bobby, notre seul projet est de se confectionner une belle pizza, d’enchaîner sur une bonne assiette de pâtes et de s’achever au buffet dessert ! L’accueil est agréable, on nous explique le principe. On nous montre les différents buffets qu’on envisage comme de grands bacs à sables où on ira bientôt faire nos châteaux.  On découvre même que pour la douzaine d’euros demandée (le midi), on peut également profiter des boissons à volonté (soft). La promesse est alléchante !

img_0001img_0002

Le rêve du do-it yourself à volonté

Ni une, ni deux, on s’engage au premier buffet. Des pâtes à pizza nous attendent gentillement dans un frigo. Deux tailles possibles. Vous avez compris qu’on n’était pas là pour la petite.  On choisit notre base et parmi pléthore de garnitures. On envisage des combinaisons « magiques », on a envie de tester de nouvelles recettes qu’on pourrait revendre partout et devenir riche… Finalement, la raison revient au galop et on préfère jouer la sécurité. Mais nos pizzas sont gourmandes. Le choix en variété de fromages est impressionnant, les épices, viandes, légumes, olives, tout y est. Une fois la pizza rudement chargé, on la fait passer dans un four roulant qui nous renvoie la pizza en quelques petites minutes. Il ne reste plus qu’à badigeonner le tout d’huile piquante. On est prêts.

img_0007

Eviter les pizzas avec 12 ingrédients

Le résultat est au rendez-vous. On comprend vite le piège des personnes qui doivent s’enflammer en sur-additionnant les ingrédients, créant pour le coup une cacophonie des saveurs. Mais avec Bobby, on est content de nos créations. Une fois le 1e round terminé, on sait qu’il ne faut pas attendre que la digestion ne se mette en action, amenant avec elle le sentiment de satiété. Alors, on fonce au 2e buffet. Gamme de choix identique. J’opte pour un gratin de pâtes au saumon avec des petites notes de chorizos et un mélange de trois fromages. Même four pour obtenir un gratin et même réussite ! Je me mets à vouloir parler italien (ou chinois), la fierté m’envahit mais pas de temps à perdre, il reste le 3e et dernier round.

Une petite pizza, un gratin, une petite glace… et un rototo

Au moment du buffet dessert, le doute nous a gagné. Nos estomacs sont en bout de piste. Mais la glace avec son coulis de caramel remporte son duel avec la raison. Une petite note de fraîcheur pour tasser le tout…  Je sais désormais que la prochaine fois, je privilégierai une PETITE pizza pour céder à la tentation des trois buffets, sans vaciller.  Mais on savait pourquoi on venait alors quand est arrivé le petit sentiment de culpabilité d’avoir exagéré, il s’est vite transformé en grand plaisir coupable.

 

avis-bonne-adresseambiance-decontractetarifs-pas-cher

 


Soho Urban Food

🏠 223 boulevard de Tournai – 59650 Villeneuve d’Ascq

🚇  Métro 4 Cantons / Stade Pierre Mauroy

☎ 03 20 34 90 87

 

Les gens cool partagent nos articles. Et toi ?