clope

« Les clopes, c’est pour les…  » et « Les cigarettes, c’est pour les… » ! Ces répliques du film « Le Pari » sont cultes et reviennent nous faire sourire à chaque fois que quelqu’un envisage d’arrêter de fumer.

Seulement pour la santé

Le moi sans tabac vient de commencer et j’ai sauté sur l’occasion pour tenter d’arrêter. Au mieux je réussis, au pire j’aurais diminué ma consommation. Pas grand chose à perdre. Voilà 39h que je n’ai pas fumé. Quand on a envie d’arrêter de fumer, on entend toujours les mêmes conseils. Boire de l’eau, économiser, éviter les fumeurs, compenser avec le sport, manger des pommes… Youpi ! Le genre de conseils qui donnent hyper envie. Ce sont les mêmes qui nous expliquent que la cigarette ne sert à rien, que ça coûte cher et que c’est pas bon pour la santé. Sans déconner ? Ce qu’il faut bien savoir c’est que si on arrête (ou qu’on désire arrêter), c’est seulement pour les deux dernières raisons, voir l’unique dernière raison qui est LA SANTE. L’idée de finir sa vie intubé, incapable de respirer et foudroyé en pleine fleur de la vie  ne nous réjouit vraiment pas. Alors on désire arrêter. Parfois pendant des années. Et il nous faut souvent plusieurs tentatives pour apercevoir le début d’un succès.

bb152832c70b0e7f3f17735959be2b5e

Cigarette mon amour

Mais pourquoi c’est souvent insuffisant ? Simplement parce qu’on ADORE FUMER ! Alors oui ça sert à rien (comme presque tout le reste d’ailleurs) mais on aime fumer. Une cigarette, c’est un petit plaisir égoiste hyper efficace.  Dans les moments de stress comme les moments de plaisir, la clope est notre copine. Rituel immuable au travail ou dans la vie privée, à chaque grand moment de ma vie, il y avait la clope. Alors se séparer d’elle, ce n’est pas combattre le diable, c’est vivre une séparation avec une copine, le deuil d’une partenaire de vie. D’ailleurs, ce n’est peut-être pas un hasard si on la met en bouche comme pour l’embrasser. Mieux, on s’en remplit les poumons comme on inhale le parfum d’un être aimé. Non, c’est dur d’arrêter. Vraiment. Une obsession de presque chaque instant les premiers jours, les premières semaines, voir les premiers mois. On ne remplace pas la cigarette. On se DECONCENTRE seulement avec du sport, des sucreries, l’idée de partir en weekend… On se déshabitue d’une partenaire de vie, d’un compagnon de route qui a presque toujours était là.

Alors mon amour, si entre nous c’était à la vie à la mort, laisse-moi choisir la vie en respirant un peu sans toi.

arreter la cigarette

5 conseils débiles (de plus) pour arrêter de fumer

  • Laissez exprimer votre haine (n’hésitez pas à être insupportable pour qu’autour de vous les gens sachent combien vous être en souffrance)
  • Faites comme si vous alliez fumer tout à l’heure (se mentir à soi-même, c’est un classique. Repoussez la clope d’une heure puis encore d’une heure, en vous faisant croire que vous fumerez tout à l’heure, la frustration sera moins présente)
  • Evitez de vous faire 5 apéros par semaine (c’est bien connu, les moments de convivialité, un verre à la main entre amis sont particulièrement compliqués à gérer, alors si on évitait de les reproduire toute la semaine, ça serait pas mal question tentation)
  • Mangez tout ce que vous voulez sans mauvaise conscience (arrêter de fumer, c’est se retrouver face à la frustration et au manque. Vengez vous sur le frigidaire car essayez de combattre plusieurs lièvres en même temps, c’est même pas la peine !)
  • Dormez toute la journée (ou allez vous coucher tôt). C’est mathématique, plus vous dormez, moins vous serez en position de fumer. Alors hibernez ! Ca tombe bien, c’est la saison.

 

Partagez vos conseils et astuces pour arrêter de fumer dans les commentaires ! Seulement ceux qui ont marché ! Pour ma part, je vous donne rendez-vous dans un mois pour voir le résultat de ce moi sans tabac. Qui essaie d’arrêter aussi ?