Une légère odeur de harengs se fait sentir, un léger battement de tambour à la tv, et vous commencez à ressentir l’appel du carnaval dunkerquois. Tout d’abord il va te falloir préparer ton déguisement. Les hostilités ont déjà commencé mais ça, c’est pour les puristes. La plupart des Dunkerquois s’accorde à dire que l’ouverture de la saison commence avec le premier bal au Kursaal qui est LE BAL DU CHAT NOIR le 4 février 2017 et ses fameux 12 coups de minuits pour ouvrir la saison.

Mais comment choisir la bande ou le bal qui nous correspond ?  Touristes, experts, puristes, fêtards… on vous aide à choisir votre weekend de carnaval cette année !

Le carnaval de Dunkerque pour les nuls

Dress-code préparé : Même si le carnaval ressemble au plus grand rassemblement de travelos du monde, préparer son déguisement reste une étape importante qui ne laisse pas la place à l’improvisation. Mention spéciale pour le chapeau fait maison avec fleurs, animaux empaillés et canettes de bières solidement ficelés.

Chansons bien apprises : Même si dès la première heure, ton état d’ébriété risque de te faire oublier les paroles des chansons que tu connaissais par cœur, il faut réviser ces classiques avant de partir à l’abordage carnavalesque.

Chahuts disciplinés : Rien n’est plus énervant pour un Dunkerquois qu’une bande de « touristes » qui prend le rigodon pour un exercice de force, façon mêlée de rugby. Le risque en poussant est de se prendre une petite raclée par une bande de travestis virils.

Ivresse joyeuse : Inutile de se voiler la face, le Carnaval, c’est un peu les Jeux Olympiques de l’ivresse. Seulement, pour que la fête soit heureuse, rien n’oblige à finir couvert de son propre vomi.

4-5 trucs à savoir absolument

Le carnaval a un jargon bien à lui. Voici quelques fondamentaux à savoir absolument :

Les bandes : Les carnavaleux défilent dans les rues derrière la musique (la « clique »), conduite par un tambour et un orchestre.

Les bals : Les carnavaleux se retrouvent la nuit, dans de grandes salles, pour faire la fête en mêlant chansons carnavalesques et musique contemporaine et tout ça au profit d’associations (les corsaires…). Les bals attirent d’avantage les quarantenaires.

Les chapelles : Pendant les bandes, les habitants des quartiers concernés ouvrent leurs portes aux carnavaleux qu’ils connaissent et offrent de la bière, de la soupe à l’oignon, des harengs, de la charcuterie, du pot’je, des gâteaux. L’ambiance est très conviviale. Il faut souvent connaître un mot de passe pour pouvoir rentrer dans une chapelle, les invitations se font selon la réputation du carnavaleux (respectueux, fêtard et toujours prêt à chanter)

Le rigodon : À la fin de la bande, les musiciens se placent sur un podium autour duquel les carnavaleux entament le rigodon final pendant une heure sur tous les airs de Carnaval. Claustrophobes s’abstenir.

Un clet’che : Un déguisement.

Les dates selon votre profil

Si t’es plutôt du genre fêtard et fièvre du samedi soir tu te tourneras plutôt vers les bals. Si t’es plutôt à squatter les troquets de Wazemmes, les bandes sont faites pour toi !

Pour les bals :

> 4 FEVRIER : Si vous êtes un jeune fêtard, le bal du chat noir (ou Kakernesches) est fait pour vous.

> 28 FEVRIER : Si vous êtes un touristes, ou que vous aimez les grands rassemblements, le bal de l’oncle co, veille de la bande de dunkerque est évidemment le plus populaire et touristique.
> 18 MARS : Le bal du printemps ( dernier bal ) sera aussi de convenance.

> 18 FEVRIER : Si vous faites partie des anciens et que vous aimez que ça brille, le bal des corsaires avec son bateau et sa descente en rappel de pirates à minuit est parfait.
> 11 MARS : ainsi que le bal du sporting

>4 MARS : Les puristes se tourneront vers le bal des gigolos gigolettes, veille de la bande de Malo
> 26 FEVRIER : ou alors sur les bals de dimanche soir, bal des acharnés le soir de Dunkerque
> 5 MARSou le bal de la violette le soir de Malo.

Pour les bandes :

Si vous souhaitez découvrir en touriste le mieux est
> 26 FEVRIER : La bande de Dunkerque
> 26 MARS : ou celle de Bergues où on ne jette pas du hareng cette fois mais du fromage !

Si vous êtes un expert (ou que vous prétendez le devenir), frottez vous aux 3 JOYEUSES. Lorsque Dunkerque démarre les 3 joyeuses
> du 26 AU 28 FEVRIER: Certains auront commencé la veille avec le bal de l’oncle co, les touristes s’arrêteront le dimanche en fin d’après-midi mais les vrais de vrais enchaineront avec le bal des acharnés le soir puis la bande de la citadelle le lendemain, une bande qui se passe principalement dans les troquets du port de plaisance Dunkerquois et ou on ressent l’essence même du carnaval dunkerquois.
Cette bande se finira très tard et il faudra vraiment vouloir en découdre si vous souhaitez terminer le grand chelem avec la bande de rosendael le mardi.
>> 3 jours de fête qui vous inscriront parmi les plus grands princes de la fête !

> 12 FEVRIER : Les puristes se tourneront vers des plus petites bandes tels que Teteghem,
> 19 FEVRIER : Saint Pol / mer
> 5 MARS : ou encore la plus célèbre et certainement la préférée des Dunkerquois, LA BANDE DE MALO, rien de tel que d’être en clet’che, les pieds dans le sable, un hareng fumé dans une main, une bière dans l’autre, les tambours au loin, et un zeut’ch à ta tante …

 

« Quand t’as vécu ça, tu peux mourir tranquille » te diront les Dunkerquois et au fond c’est ça la vie putain !

N’hésitez pas à suggérer d’autres dates et à compléter les infos si le carnaval de Dunkerque n’a pas de secret pour vous !

Partagez un maximum cette article pour que la plus belle des fêtes dépassent toute les frontières !

Merci à Lucas le « dunko-lillois dingo » pour toutes tes petites infos d’expert !