Ce n’est pas la station balnéaire belge la plus connue mais, De Haan est une petite ville coquette qui rappelle sous certains aspects la Normandie. Située entre Ostende et Blankenberghe, à 1h de Lille, De Haan permet une petite balade au bord de mer comme en ville plus qu’agréable durant la belle saison

Se perdre dans les dunes préservées et la nature environnante

On hésiterait presque à en parler de peur que cette sublime petite ville paisible ne soit assiégée. On découvre De Haan et on en parle autour de soi comme si on parlait d’un secret. Si De Haan a notre préférence parmis tous les stations balnéaires belges, c’est aussi parce qu’on peut profiter de la propreté de la plage, de la mer et de la bourgade. Non négligeable ! Eau propre, dunes préservées, locations de livres sur la plage, balayettes pour enlever le sable des pieds après la plage, tuiles rouges sur murs blancs, hébergements qui se marient parfaitement à l’architecture globale, sont tant de raisons qui font de De Haan un petit coin de paradis sur la côte belge.

Plus moderne que La Panne et plus accessible que Knokke

Parfait compromis entre le kitch vieillissant de La Panne et le côté ultra-huppé de Knokke, De Haan est devenue notre coup de cœur de la côte belge (Bon ok, il ne faut pas être allergique à la langue flamande). Ici, pas de grandes barres d’immeubles pour massacrer la beauté brute du littoral. Les magasins de jouets et restos sont dosés avec parcimonie. Côté fréquentation, on est plutôt sur une petite bourgeoisie détendue. En témoigne, les 20 euros de mise pour une bonne « moule-frites ». Pour casser la croute, les petits budgets se réfugieront donc dans une sandwicherie de la digue ou se feront mal dans une bonne « frituur », mitraillette, croquettes crevettes, bicky… vous connaissez la sauce ! Pourtant et heureusement, la beauferie n’y a pas établi ses quartiers.

Station balnéaire « sexy »

Un petit parc central, à deux pas de la digue, vous propose un spot pour se désaltérer au soleil en laissant gambader les gamins en toute sécurité. Les grands peuvent même s’échanger quelques balles sur les différents cours de tennis ou se défier sur les terrains de pétanque. En fin de journée, on vous suggère de vous perdre dans les petites allées et de flirter avec les bois des alentours. Bonus de fin non-négligeable, la petite gare « sexy » (tram) clôturera ce moment de quiétude de la meilleure des manières.