Période présidentielle oblige, on s’est amusé à faire une sélection de Lillois qu’on aimerait voir devenir président de la République. Et vu le casting, on finit même par se demander si ce choix ne serait pas meilleur que celui des candidats du réel… Bref,  amusez-vous et votez pour votre candidat lillois préféré ! Malheureusement et par soucis de coller au plus près à la réalité politique, les femmes sont sous représentées dans cette élection. 

1er – Le candidat du plaisir de la bouche

Florent Ladeyn

C’était l’outsider de ces élections mais il a su conquérir le coeur des Lillois rapidement ! Tout d’abord, à la TV où il est allé parvenu en final de la célèbre émission Top Chef. Puis en ouvrant un super resto « le bloempot », toujours complet 3 mois à l’avance… puis enfin, grâce au collectif de restaurateurs auquel il appartient « Mange Lille » qui fait régulièrement des événements culinaires originaux un peu partout dans Lille. Une bonomie, un savoir-faire, une cool attitude qui en font une des figures fortes de Lille. Il est le nouveau chouchou des Lillois et leur digne représentant.

Slogan : « Tiens, voilà du boudin »

2e – La candidate de l’Univers

Iris Mittenaere

C’est sûrement la lilloise la plus connue de la planète. En quelques mois, le monde entier a succombé à ses charmes mais elle semble être restée la même. Simple, accessible et positive, elle représente une sorte de Cendrillon des temps modernes et délivre par son conte de fée un message d’espoir pour toutes les petites filles du Nord. Iris Mittenaere est devenue une experte des élections mais cette fois-ci elle échoue sur la 2e marche.

Slogan : « Je fais un excellent boeuf bourguignon » !

3e – Le candidat du système

Laurent Delahousse

Peu de gens le savent mais Laurent Delahousse, playboy professionnel du JT de France 2, est né dans l’agglomération lilloise. Forcément, il était le candidat des médias donc celui « du système ». Sans froid, charme, habitué des face-caméra, mêche rebelle… tout l’attirail d’un candidat sérieux. Surtout auprès de l’électorat féminin. Malgré ses origines nordistes, ses détracteurs semblent lui reprocher un boboïsme exacerbé, c’est à dire d’être devenu un parisien jusqu’au bout des cheveux.

Slogan : « Allo maman bobo »

Le candidat de l’outre-tombe

Philippe Noiret

Alors là on dit Monsieur ! Si on avait le pouvoir de ressusciter un Lillois, il serait dans le peloton de tête. Une icône, un monstre du 7e art, un troubadour, un dandy, un clown… Tout ça en un seul homme ! Philippe Noiret est certes une star de la génération à papa mais il paraît que c’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures confitures ! Philippe Noiret était un homme au charisme inimitable, un bon vivant devant l’éternel. Et puis finir à la 3e place exaequo en ayant disparu des radars, c’est tout à fait honorable.

Slogan :  » La mort rend égaux tous les humains »

Le candidat populaire

Dany Boon

Son amour du Nord est devenu son fond de commerce. Il en a fait des films mondialement connus, des sketchs à travers la France, DanyBoon est le candidat du peuple. Même si son patrimoine l’a considérablement éloigné de la réalité des gens qu’il représente, Dany n’oublie pas d’où il vient ! Il est à n’en pas douter celui qui a mis le plus à l’honneur le Nord partout où il va, quitte à souvent tomber dans une grossière caricature. Mais comme il le fait avec amour, c’est toujours de la tendresse qui se dégage de nos personnages dépeints. Au suffrage universel nordiste et malgré sa côte de popularité, il a essuyé un gros revers. Mais peut-on se fier aux sondages ?

Slogan : « Vous êtes moches mais le résultat est magnifique »

Le candidat d’Halloween

Franck Ribéry

Certes, il n’est pas Lillois mais ce natif de Boulogne / Mer a quand même une place toute particulière dans nos coeurs… Il faut dire que ce sportif hors pair et bout en train devant l’éternel a vu sa côte de popularité passer de petit chouchou des français à bad boy indésirable. Du coup, ce sont les allemands de Munich qui en ont fait leur chouchou. Cette élection est pour « Francky » l’occasion de tester sa côte de popularité dans notre belle région. L’ancien gréviste d’Afrique du Sud a une petite place de choix dans le coeur des Lillois ?

Slogan : « J’espère que la routourne va tourner ! »

Le candidat des jeunes

Mat Bastard, lead singer of the French band "Skip the Use", performs during the 23rd edition of the Festival des Vieilles Charrues in Carhaix-Plouguer, western of France on July 17, 2014. AFP PHOTO / FRED TANNEAU

Mat Bastard

Ex leader de Skip the Use, Mat a baroudé dans les salles de Lille avant de connaitre une gloire nationale récompenser aux Victoires de la musique 20….. . Mais comme souvent quand le succès arrive, une carrière en solo lui a brûlé la voie. Fini la vie lilloise, bonjour les States et au revoir Skip the Use. Néanmoins, si Mat devenait président, ce serait le mandat des premières. Premier black, premier tatoué, et premier exilé. Une chose est sûre Mat casse les codes. Mais l’abandon de son groupe en pleine ascension l’a peut-être fait passer pour un opportuniste sans coeur…

Slogan : « Yes, we can again »


A vous de voter pour votre candidat préféré !

Quel Lillois ferait selon vous un bon Président de la République

View Results

Loading ... Loading ...