C’est une sensation sans doute partagée mais on a l’impression que les lieux pour danser à Lille se raréfient. Sans doute l’âge qui avance, les clubs ne sont plus notre préoccupation première. Mais parfois, on a les jambes qui brûlent un peu et l’envie d’aller danser se fait urgente. On a fait une sélection qui n’intègre pas le quartier Solferino-Masséna, endroit qui draine les soirées étudiantes qui ne sont plus tout à fait notre dada, mais qui vous aidera peut-être en fonction de votre âge ou de votre karma du moment à faire votre choix. Voici notre top 10.

Les Folies et le Stairway, plus mainstream

Les Folies et le Stairway sont sans doute les deux endroits qui rassemblent d’une manière assez éclectique le monde de la nuit lillois. Ils sont tous les deux situés dans le Vieux-Lille, aux abords du Peuple belge.
Le premier est un club traditionnel avec de la musique dans l’air du temps. Un grand espace impressionnant avec une grande capacité d’accueil a l’avantage de compter des places pour se poser. Ce qui est un luxe dans les boites lilloises.

Le Stairway, pour sa part assure la double combinaison du bar et du club. Si vous souhaitez rester poser entre amis à écouter du rock, restez au Rez de Chaussée. Si vous voulez de la foule et vous dégourdir les jambes, foncez en bas ! Vous tomberez sûrement sous le charme de la cave voûtée et de la musique généraliste.

Le B-floor et le Modjo, plus underground

Situés respectivement à Moulins et à Wazemmes, le B Floor et le Modjo proposent des programmations et des soirées plus underground voire alternatives. Ici, on n’est pas dans les paysages classiques des clubs traditionnels. Le B Floor vient de fêter ses 12 ans et penchent sur un style plutôt hip-hop. Il bénéficie d’un grand espace qui fait sa force. Même si la grosse dif’ du B-Fllor, c’est d’attirer régulièrement des noms qui claquent !

Côté Modjo, on profite de concerts et de mix allant du punk, du rock à la drum’n base. Ca secoue ! Et malgré un lieu assez confiné, l’énergie qui s’y dégage durant les belles soirées est assez mémorable.

Le Baron et The Box pour les jeunes électronisés

Le Baron est The Box sont des boites de nuit qui attirent la jeunesse lilloise.
Au Baron, face au Carlton de Lille, vous plongez dans un sous-sol sombre où les corps s’agitent comme des ombres sur des rythmes electro non-stop. Un grand bar permet de se reposer un peu sur un tabouret mais pour le reste, pas de place assise. Donc on vient au Baron pour danser et en forme !

The Box est la nouveauté des clubs lillois, située entre la rue esquermoise du Vieux-Lille et le Nouveau Siècle. Les 20-25 y ont posé leur base même s’il n’est pas rare de voir des profils plus âgés. Deux étages, peu de places assises mais plus lumineux et haut de gamme. The Box fait du bruit dans le paysage de la night. Jusqu’au bout de la nuit.

Le Bar Parallèle et St So, La branchitude

Deux lieux vraiment différents qui sont pourtant deux « place to be » dans le paysage nocturne lillois. Ils animent depuis des années les soirées lilloises avec de bonnes soirées dansantes avec de bons concerts et dj set en drainant le Lille coolosse ! La comparaison s’arrête là.
Car le « Bar Pa » est un petit espace assez confiné souvent rempli. Clostro s’abstenir. Pourtant les soirées à la cave proposent de bons dj où le beau monde aime se trémousser. Qui a dit qu’on ne pouvait pas danser dans un bar ? Le Bar Pa prouve assurément le contraire. Ferme à 3h le weekend.

Côté St So, à partir du jeudi et jusqu’à la fin de la semaine, les soirées s’enchaînent sur un format de préchauffe. St So est souvent une option de début de soirée ou qui convient complètement au couche tôt. Pourtant la variété des concerts ou des set de dj rameutent souvent le paysage bobo cool lillois. Parfait pour des soirées entre amis. Et au top l’été pour profiter de la terrasse et des bars extérieurs.

Le Duke’s pour les quarantenaires

Une boite lilloise qui a fait son trou depuis de longues années à Lille, attirant une clientèle de quarantenaires mais pas que. Deux étages, de l’espace et de la musique généraliste avec les tubes du moment et des dernières années. Des soirées à thèmes, les bouteilles coulent à flot. Plutôt chic.

L’institution du Golden Wave

On vous avez parlé du Golden Wave ! Ici c’est simple, une légende raconte que si tu te retrouves au Golden Wave, c’est que tu as déjà passé une belle soirée. Haut lieu de la nuit lilloise qui se distingue par un cadre complètement dingue qui ressemble à une église gothique. Initialement un repaire de gothiques et métaleux, le Golden Wave s’est démocratisé ces dernières années et accueille le grand public. De la musique plutôt rock mais rien d’extrême. Pour tous les goûts !