Tenir jusqu’à 7h du matin à faire la tournée des bonnes brasseries de l’Avesnois ? Oui, nous l’avons fait ! C’était à l’occasion de la nuit de la bière dont nous vous avions déjà parlés. Le récap’ en quelques mots : le concept est de visiter 4 brasseries en une seule nuit. C’était le vendredi 1er juin, plus de 100 participants pour cette première édition, un beau succès pour l’équipe de L’échappée Bière derrière ce projet.

Le départ – 19h30 – place Rihour à Lille – Total de bières bues : 0.

Première étape, trouver les deux bus pour emmener 100 personnes à vivre une expérience immersive dans le petit monde du houblon. Le vrai but du déplacement en car est de socialiser rapidement avec ses compagnons de voyage. Mention spéciale à notre ami Gorgette qui fut notre emblématique leader tout au long de la nuit.

Premier stop – 20h30 – Brasserie Bière et Tradition – Total de bières bues : 3

Charcuteries, fromages, bières et jeux traditionnels : un programme idéal. Sylvain Delhaye nous accueille dans sa brasserie pour un tour dans les coulisses de la fabrication de la bière. L’occasion de goûter les produits non-transformés et de découvrir l’étendue des saveurs qui composent notre boisson fétiche. C’est d’ailleurs ici qu’est brassée la bière « L’enfer du Nord » en hommage au Paris-Roubaix.

Pourquoi y aller : déguster la petite blonde « L’écaillon » et profiter du jardin de la brasserie.

Deuxième stop – 22h30 – Brasserie historique du Cateau-Cambrésis – Total de bières bues : 5,5

C’est au sein d’une brasserie classée que le deuxième arrêt a lieu, l’occasion de voir en live comment se passe un brassin. Les cuves sont implantées juste à côté du bar, de quoi profiter du spectacle une bonne Vivat à la main. Pour la petite histoire, une partie du mur en brique a dû être démonté pour faire entrer les cuves qui servent à brasser la bière.

Pourquoi y aller : découvrir l’envers du décors du brassage de la bière dans un lieu unique.

Troisième stop – 1h30 – Brasserie Au Baron – Total de bières bues : 8

Détour pour une brasserie située à la frontière belge, au grand air juste à côté d’une jolie rivière appelée « L’Hogneau ». Ce détail a son importance, pour arriver à la brasserie il faut traverser un pont piéton qui n’existait pas au tout départ lorsque le Baron n’était qu’un bar. Les habitants du village devaient traverser la rivière pour boire une petite pinte.

La potée du brasseur permet de reprendre des forces, enfin un petit repas après l’apéro pris chez Sylvain. Ici, on retrouve la cuvée des Jonquilles, le savoir-faire et l’accueil très familial.

Pourquoi y aller : manger un plat généreux sur la grande terrasse.

Quatrième stop – 4h – Brasserie Duyck –  – Total de bières bues : un peu plus de 8, mais moins que 16, enfin, peut-être.

A l’arrivée à Jenlain, la brasserie est plongée dans le noir pour une surprise de taille … Les Zazous attendent les participants pour les faire danser jusqu’au bout de la nuit tout en chantant (harmonieusement il va de soi) les classiques de Johnny Halliday ou de Joe Dassin. Ici la visite se fait également en sous-sol pour découvrir les cuves de tailles impressionnantes tout en restant une production tenue par la famille.

Pourquoi y aller : découvrir l’histoire de la brasserie mondialement distribuée.

Le retour – 7h – place Rihour à Lille – Total de bières bues : ne jugeons pas.

Le bilan est simple : vivement la prochaine édition !


L’Echappée Bière