brunch roubaix

Et si Roubaix était en train de devenir le nouveau Brooklyn Lillois, ville où naissent des projets underground branchés autour de la mode, de la culture, des restos et gomment peu à peu la réputation sulfureuse d’une ville qui bouge malgré sa mauvaise presse. En atteste, This is London, resto-brunch, bobo-branchouille à la sauce anglaise ! Quand Roubaix se réveille…

Roubaix a connu des jours industriels très heureux suivi d’une triste période de crise. Pourtant, cette ville de 95 000 habitants possède plein d’atouts et a vu naître de nombreux projets qui attirent du monde. Et si Roubaix était en train de renaître dans l’ombre dans de sa grande sœur lilloise ? Il y a des indicateurs qui laissent y penser. Chez This is London, on mange bien, dans un cadre relaxant, beau et tendance. Si ce lieu se veut être un salon de thé à l’anglaise, on se fait également plaisir le midi, avec notamment le « vendredi burger ». Mais si on vous parle de This is London, c’est pour son brunch traditionnel à l’anglaise. Ici, un samedi sur deux, on profite d’un brunch dans les règles de l’art. Salade de lentilles, lardons, pommes de terres suédoises au fromage blanc-ciboulette puis smoothie fromage blanc à la Myrtille, bananes et kiwis pour finir avec des pancakes fourrés au chocolat. Le tout assaisonné d’une boisson chaude et d’un jus de raisin bio. De quoi bien attaqué le weekend ! Ce qui nous a séduit à This is London, c’est aussi le cadre chic, sobre et hype dans lequel on se sent vite bien. Canapé et petites tables à l’étage pour les plus ramolos… Après un an et demi d’existence, on peut parler d’un succès à la réputation grandissante et d’un spot incontournable de Roubaix !

Pour manger dans un autre resto sympa à Roubaix, consultez Les bonnes tartines de chez Charlotte


Infos : 

This is London – 8 avenue Jean-Baptiste Lebas – Roubaix

Budget : $$$$ 
Suggestion : Pourquoi pas un brunch le samedi midi !

 

2 commentaires

  1. ça donne envie en effet, mais la FAUTE D’ORTHOGRAPHE fait quand même mauvais genre. De quoi bien attaquER le weekend, certes, mais pas de “l’attaqué…”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*