Depuis une semaine déjà, on savait qu’on devait faire une soirée entre filles. Étant des boulets de l’organisation, le jour j arrivé le programme n’était toujours pas déterminé. On s’est données rendez vous à 18 heures à la Grand Place et avons mis au point un plan d’attaque. Idée simple : boire un coup dans des bars où on est jamais allées et choisir chacune notre tour le lieu de dégustation.

Number one : Le Woody

Pour commencer, on a choisi de se poser au Woody. Déjà la première règle du plan était transgressée : une de nous s’était déjà rendue là-bas. Super ! En entrant dans le bar, on est tombées sur une bonne surprise : il y avait un happy hour !  Les pintes étaient à 5 euro. De quoi nous mettre de bonne humeur donc ! La musique était cool et le lieu, plutôt animé : grande table de mecs festoyant pour l’enterrement de vie de garçon de leur copain, famille réunie autour d’une planche, etc, etc. On s’est attablées en hauteur et avons apprécié une pinte de White. Après une heure passée à discuter, on a claqué la porte et avons atterri à quelques pas de là…

🏠 92 rue de l’Hôpital Militaire

Number two : Le Vinci

Ça faisait longtemps que je voulais aller dans ce bistrot. Comme on était pas loin et qu’on devait choisir de nouveaux lieux, je me suis rappelée de cet objectif. On a marché trois minutes et on est arrivées au Vinci. J’ai eu l’impression de me retrouver à Liévin dans un bar où on squattait au lycée ! Le foot à la télé, les gars qui jouent aux fléchettes et le patron aux petits soins. Des tarifs défiant toute concurrence dans le centre : un vin rouge, deux 25 de Karmé pour environ 9 euros. À un moment, un fille est entrée dans la bar et a déclaré que c’était son anniversaire : « Paella pour tout le monde, servez-vous les copains ». On a tellement aimé le lieu, qu’on a repris une deuxième tournée.

🏠 68 rue de l’Hôpital Militaire

Number three : L’Oz

On ne voulait pas vraiment aller à L’Australian. Mais comme on a un ami qui bosse la-bas, on s’est dit qu’on y passait quand même. En plus, on avait forcément déjà été dans ce « haut lieu lillois ». Bref ! Malheureusement, la bonne musique n’était pas vraiment au rendez-vous. On a donc décidé de saluer l’ami, boire nos consommations ruineuses et nous casser.

🏠 33 place Louise de Bettignies

Number four : La Pirogue

Comme toutes lilloises qui se respectent, on avait déjà été à La Pirogue. C’est juste que deux d’entre nous n’avaient jamais goûté le Zazou. Il fallait remédier à ce problème. Le lieu était blindé. On s’est frayées un chemin jusqu’au bar et on est vite ressorties s’asseoir dehors avec les autres bons vivants. Tout le monde était joyeux. On a discuté de choses de filles tout en ingurgitant la mixture. On percevait déjà bien les effets des précédents breuvages. Fidèle à sa réputation, le Zazou risquait de nous rendre fous. Ce ne s’est pas fait immédiatement sentir… Mais juste après quelques minutes de marche et la découverte d’une nouveau lieu où cette fois on avait vraiment jamais été !

🏠 16 rue Jean Jacques Rousseau

Number five : Chez Paulette

On est passées devant Chez Paulette et on a vu de la lumière. Les gens semblaient accueillants. On est entrées et on a vraiment bien kiffé la musique. Celle que les filles bourrées aiment bien à trois heures du matin pour  faire des danses à la con : les 90’S en général en mode boys band et tout le tintouin. C’était l’endroit idéal pour clôturer la soirée. On a bu plusieurs shooter de vodka pop-corn. Vachement bon ce truc. Après je me souviens plus de grand chose à part qu’on a communié avec l’ensemble de bar. Chansons en coeur et bonne humeur.

🏠 34 rue des Bouchers