Difficile de passer après une institution telle que l’était le Peek a boo. C’est le défi que tente de relever avec succès le Woody. Un bar chaleureux, totalement reconfigurer, transformer et façonner de bois. Un des rares bars de l’hyper centre-ville branchouille et relax. Alors forcément, on adhère…

Enfin un bar cool dans l’hyper centre !

Une spécialité qui détonne : le « serre les fesses », made in Woody : Champagne, Cointreau et Redbull. Servi dans un petit vase s’il vous plait. Le genre de substance qui lance une soirée sans passer par la case échauffement. La légende raconte qu’après 6, on atteint l’effet d’un orgasme et qu’on ne se souvient plus des dix dernières années de sa vie. Non, sans déconner, le Woody nous a enthousiasmé d’entrée, nous les disciples du Peek a boo. Aucune volonté de récupération de la part des gérants, qui n’ont pas exploité le tuyau « insolite kitch » de l’ancien lieu. Au contraire, ils ont lancé un concept original et abouti. Un lieu fait de bois et de bois, qui crée inévitablement une certaine convivialité. Petite pensée pour ceux qui ne portent pas l’ivresse dans leur coeur, on peut vous assurer que la carte des soft vaut également le détour. En atteste le Curiosity cola, sorte de coca made in England qui donne l’impression de sucer un mr freeze ou un carambar. Original et vraiment pas dégueu. Fini de parler des glaçons, on a cru comprendre que cette nouvelle place des festivités a de la suite dans les idées question événementielle. On vous incite enfin à découvrir ce bar pour l’accessibilité et la coolitude des serveurs. Une fraicheur qu’ont perdus nombre d’établissements, blasés par leur succès relatif. On souhaite longue vie au Woody, belle nouveauté autoproclamée « oiseau de nuit » et on vous promet des petits afterworks où la seule perspective sera de se mettre bien. Et c’est déjà franchement pas mal !


 

Infos :

Woody, oiseau de nuit – 92 rue de l’hôpital militaire – Lille

Budget : $$$$

Suggestion: Un verre entre potes, puis deux, puis trois…